Investissement immobilier en Borloo populaire

Investir et defiscaliser en loi Borloo populaire

Le dispositif Borloo populaire a pris fin fin le 31 Décembre 2009 pour laisser place au dispositif de défiscalisation Scellier social en vigueur depuis le 1er Janvier 2009.
Si la loi Borloo n'est prochainement plus d'actualité voyons son fonctionnement afin de la comparer avec le dispositif de défiscalisation qui la remplace, le dispositif Scellier social qui offre lui jusqu'à 111 000 € de réductions d'impôts. Découvrez le nouveau dispositif Scellier.

Le dispositif de défiscalisation Borloo populaire

Le dispositif Borloo concerne les investissement immobilier locatif neuf ou ancien à réhabiliter loués nus à titre de résidence principale du locataire. L'investisseur s'engage à louer le bien en respectant les plafonds locatifs comme en loi Robien mais aussi en respectant les plafonds de ressources des locataires. C'est la raison pour laquelle on parle de Borloo populaire.

En échange de son engagement peut amortir 65 % du prix du logement, dans la limite de 10 700 € par an, qu'il déduit de ses revenus de la manière suivante:

8 % par an du prix du logement déduits des revenus fonciers pendant 5 ans
2,5 % par an du prix du bien déduits des revenus fonciers les 10 années suivantes

Avantages fiscaux supplémentaires :

La défiscalisation loi Borloo offre au bailleur, en plus de l'amortissement de son investissement, d'autres avantages fiscaux considérables. L'investisseur déduit 100 % des intérêts de financement (déduction plafonnée au montant des loyers perçus).

A la déduction des intérêts d'emprunt vient s'ajouter une déduction forfaitaire de 30 % sur les revenus locatifs de l'investisseur. Aussi le bailleur bénéficie d'une déduction de 100 % des frais et charges correspondant aux frais de gestion, aux frais liés à la souscription aux diverses assurances, à la taxe foncière , etc ...

Si aujourd'hui le dispositif Borloo n'est plus d'actualité la mesure qui le remplasse, le Scellier social, est beaucoup plus avntageuse tant sur le plan fiscal que patrimonial.